Je vous présente aujourd’hui ma première nouvelle : L’héritage.
C’est une petite nouvelle basée sur le jeu vidéo Monster Hunter de Capcom. Bien sûr, elle n’est pas réservée qu’aux fans de la licence. Même ceux qui ne connaissent rien au jeu pourront la lire facilement.

Il faut savoir que j’ai écrit cette histoire pour fêter la sortie de Monster Hunter World. Mais aussi parce que j’adore cet univers, qui me suit depuis mon adolescent. En quelque sorte, je rends hommage à ce jeu, qui m’a offert des heures de joie et de rire.
L’héritage raconte l’histoire de Sonia qui décide de partir chasser un grand Wyverne pour prouver sa valeur à sa famille. Sur le chemin, elle rencontrera un allié qui l’aidera dans sa quête.
Une aventure qui met en avant le nouveau jeu et ses mécanismes.
J’espère que vous appréciez le texte et les personnages de cette petite histoire.

couverture_mh_SD

Titre : L’héritage
Auteur : Cassandra Bouclé
Date de sortie : 26 Janvier 2018
Prix : Gratuit
Catégorie : Nouvelle
Collection : Jeux vidéo, aventure
Nombre de pages : 9

L’histoire

Sonia vient d’une famille traditionnelle. C’est-à-dire qu’en tant que fille, elle n’a pas le droit de chasser. Pourtant, c’est son rêve de partir à l’aventure et de combattre les monstres qui peuplent la région. Elle décide alors de battre un Rathalos. Ce même Wyverne qu’a chassé jadis son ancêtre, celui à l’origine de cette tradition dépassée.

Un petit extrait

« Enfin ! J'étais enfin sortie du village.
J’avais de la chance que ma famille ait le sommeil lourd. En plus, mes frères étaient de grands ronfleurs, donc c’était facile pour moi de savoir quand je risquais de les réveiller. Ce fut tout de même un grand moment de stress, entre m’habiller, faire le mur et éviter les gardes. J’aurais pu me faire prendre à tout moment. Mais j’avais passé cette première étape. La plus facile.
Maintenant, je devais trouver ma proie. Par chance, je n’avais pas à faire face à une nuit noire, donc pas besoin de torche. Pour m’éclairer, la lune seule me suffisait. De son disque céleste, elle me montrait parfaitement le chemin, ainsi que les indices.
Après, plusieurs mètres, je libérai les Navicioles se trouvant dans un flacon attaché à ma taille. Les insectes verts, ainsi libres, virevoltaient de gauche à droite. Puis, elles m’entourèrent, dansant autour de moi. Elles attentaient un ordre de ma part.
Je regardai une dernière fois en arrière, me disant qu’il était toujours temps de faire demi-tour. Je caressai délicatement les deux lames accrochées de chaque côté de ma ceinture. Non ! Je ne pouvais pas reculer. J’avais déjà pris ma décision, et ceci, depuis des mois. Je n’avais pas travaillé autant pour faire marche arrière.
Je pris une grande inspiration et avançai d’un pas déterminé vers la forêt. Je n’avais qu’une chance pour prouver ma valeur, qu’une nuit pour trouver et combattre un Rathalos.
Dès que j’entrai à l’intérieur des bois, la lumière se fit plus rare. Il faut dire que les arbres par ici étaient immenses, une seule branche pouvait accueillir un petit village. Certaines racines faisaient même office de tunnel. Ce lieu était un vrai labyrinthe. Heureusement pour moi, je le connaissais par cœur. J’avais l’habitude de traquer les monstres, mais je n’avais pas le droit de les chasser. Ce travail n’était attribué qu’aux hommes de la famille.
Pourtant dans nos sociétés, il n’était pas rare de voir des femmes chasseuses. J’aurais pu en devenir une, si je n’étais pas tombée dans une famille traditionnelle. Mon arrière-arrière-arrière-grand-père fut le premier à tuer un couple de Wyvernes dans la région. De leurs écailles et crocs, il en fit deux épées. Une verte comme les feuilles d’un arbre et l’autre rouge comme la lave en fusion. Il donna cet héritage à son fils, qui le donna au sien, ainsi de suite. Aucune fille n’avait eu le droit de les porter. Pas assez forte pour combattre, juste bonne à pister, dépecer et forger, rien d’autre.
Pourtant, depuis toute petite je rêvais de les avoir en main. Chaque soir, je les regardais au-dessus du feu, elles trônaient là comme un vulgaire trophée de chasse. Je ne pouvais ni les toucher ni rêver de le faire. C’est pour ça que cette nuit je les ai volées. »

Ou le télécharger ?

Vous pouvez trouver cette nouvelle gratuitement en version ebook sur le blog, ou la lire directement en ligne sur 404 Factory, Magadraft, Scribay, Wattpad.

boutontelechargerebook