Le printemps du livre et du marque-page est un salon littéraire qui a lieu début mars en Indre-et-Loire au domaine de Cangé dans le village de Saint-Avertin. Il réunit plus de 35 écrivains venus pour dédicacer leurs livres, ainsi que des signopaginophiles, c’est-à-dire des collectionneurs de marque-page.
Ce petit festival fêtait cette année sa 8éme édition. Cet événement est organisé par l’association « Onze Arpents » qui a remarqué cette année une hausse de participation.
L’avantage de ce salon est le cadre où sont accueillis les visiteurs, un vieux cellier avec des pierres et des poutres apparentes. Un vrai délice pour les amoureux de bâtiments anciens et rustiques.

printemps du livre 2018

Mes livres

Pour le moment, je n’ai pas de nouveaux livres, j’ai juste amené ceux déjà édités. Beaucoup de personnes ont regardé avec curiosité mon livre de recettes de biscuits pour animaux. Cette idée a beaucoup plus et j’ai eu énormément de compliments sur ce livre.
Au niveau des ventes, ça n’a pas été très glorieux, juste 2 livres de vendus. C’est triste, mais c’est la règle du jeu. Parfois, je vends plusieurs livres, d’autre fois aucun. Cependant, j’aimerais bien battre un jour mon record de 8 livres vendus.

Mon stand

Un des avantages, quand on prend deux tables, c’est qu’on a de la place. J’ai pu m’amuser à bien mettre en valeur mes livres et j’ai pu disposer toute ma décoration. Ça faisait un moment que je n’avais pas pu le faire. Par contre au court de la journée j’ai cassé deux de mes petites lampes. Il va falloir que j’en rachète des nouvelles. J’ai aussi eu l’occasion de tester les pinces pour présenter les affiches. Résultat : ça n’abîme pas les posters et ça tient très bien en place. Je valide donc ces petits accessoires.

DSCN7460

Les rencontres

La matinée était plutôt calme, je n’ai pas croisé grand monde. Je m’ennuyais même par moment, au point d’avoir regretté de ne pas avoir emporté mon nécessaire d’aquarelle. J’ai tout de même pu discuter avec des auteurs que je croise à chaque festival. C’est tellement bien de voir des visages familiers et de prendre de leurs nouvelles.
Par contre, l’ambiance a complètement changé vers 15 heures. Un coup, un flot de visiteurs sont rentrés jusqu’à la fin de l’événement. J’ai ainsi croisé des libraires et commerciaux intéressés par mon livre de recettes. Ainsi que des visiteurs chaleureux, qui ont pris avec plaisir mes cartes de visite pour suivre mon parcours.
J’ai aussi fait la connaissance d’une jeune écrivaine Élisa Avrain, qui publie en auto-édition des livres de romance. À lire, si vous aimez les histoires d’amour soft.

DSCN7468

Conclusion

C’est sûr, l’année prochaine, je reviens à ce salon littéraire. Certes, je n’ai pas beaucoup vendu, mais j’ai fait de belles rencontres. En plus, vu le type de livres que je vais bientôt écrire, je sais que là-bas je risque d’y trouver de potentiels lecteurs.
Bref, 2019 me voilà.

DSCN7462