Vous êtes décidé, cette année vous allez participer à un salon ou à un festival littéraire.
Mais avant de vous installer derrière votre stand, il faut d’abord le décorer. En effet, il ne suffit pas de poser vos ouvrages pour amener les lecteurs à les feuilleter ou les acheter. Il faut avant tout se démarquer.
Dans un salon, vous êtes plusieurs auteurs côte à côte, il faut donc attirer votre futur lecteur à venir vers vous. Pour cela, il faut que votre stand évoque votre univers et qu’il soit vu de loin.
Je vais donc vous présenter plusieurs stratégies, bien sûr vous n’êtes pas obligé de toutes les utiliser. Choisissez celle qui vous plaît et qui vous reflète le plus.

stand_festival_litteraire (2)

La décoration

C’est un peu la décoration de base que doit avoir un stand, elle doit mettre en avant votre univers ou suivre le thème d’un de vos livres. Elle doit être esthétique, harmonieuse et se démarquer des autres.

Une nappe : Lors d’un salon, la table, où vous devrez vous installer, sera souvent dépourvue de nappe ou alors elle sera en papier. C’est pour ça qu’il faut obligatoirement avoir une nappe sous la main. Sa couleur doit mettre en valeur la couverture de vos livres. Par exemple, une nappe claire mettra en avant les couvertures de livre sombre, ainsi de suite.

Des porte-livres : Au début, vous aurez tendance à mettre votre livre de présentation debout. Cependant, après un certain nombre de visiteurs, vous serez obligé de le remettre en position (s’il le veut bien). Le mieux est d’acheter des porte-livres, ils protègent votre ouvrage, le maintien en place et ils peuvent être personnalisés selon la thématique du stand.

La disposition des livres : Le mieux est de mettre vos livres à plat, la couverture au-dessus. Ceci va obliger les lecteurs à tourner le livre pour lire la 4 eme de couverture. Ce sera alors le bon moment pour engager la conversation et mettre en avant votre livre.

L’harmonie des couleurs : Une chose très importante, si vous avez un roman phare, il ne faut pas hésiter à faire un stand qui tourne autour de lui. Le mieux est de choisir les deux ou trois couleurs qui dominent la couverture et de les utiliser pour faire votre stand.

Des figurines, objets qui suivent le thème de votre livre : Parfois, il suffit d’un petit objet pour décorer votre stand. Iil doit juste avoir un rapport avec votre livre. Par exemple, un livre de cuisine peut avoir des ustensiles à côté de lui. Un livre policier peut avoir des menottes ou un objet rappelant le héros. Utilisez votre imagination pour agrémenter votre stand, mais attention, tout de même, de ne pas le surcharger.

stand_festival_litteraire (1)

Les accessoires

Vous n’êtes pas obligé de les avoir sur votre stand. Ces accessoires sont un plus pour attirer de nouveaux lecteurs, ou de leur donner envie de revenir plus tard sur votre stand. Ils servent à vous démarquer, mais aussi à promouvoir vos ouvrages.

Les cartes de visite : Une des premières choses à faire, surtout si vous avez une page Facebook, un twitter ou un blog. Si un visiteur ne prend pas de livre, invitez-le à vous suivre, peut-être qu’une œuvre future pourrait bien lui plaire. Votre carte de visite doit refléter votre personnalité, être claire et reconnaissable du premier coup.

Un kakemono : Une grande affiche qui met en avant soit vos livres soit votre personne. Certains auteurs adorent les kakemonos, d’autres n’en voient pas l’utiliser. Il permet néanmoins d’être vu de très loin lors des festivals. Je conseille de s’en faire une idée avant d’en acheter un, car l’investissement est assez grand.

Des affiches/posters : Faire des affiches de votre livre est relativement moins coûteux que de faire un kakemono. Il suffit de faire imprimer la couverture de votre livre, avec une brève présentation. Elle doit être simple. Vous pouvez y mettre également le prix, les avis positifs ou la catégorie du livre. Certains auteurs les vendent à côté du livre, d’autres les offrent gratuitement à l’achat du livre.

Des flyers : Il arrive que certains lecteurs n’osent pas vous approcher, à cause de leur timidité ou d’autres raisons. Le flyer est un bon moyen pour créer un premier contact et pour échanger sur votre livre. Ça invite aussi les lecteurs à revenir plus tard vers vous, et à se rappeler de votre ouvrage.
Vous pouvez faire un flyer par livre, ou un flyer par catégorie de livre (jeunesse, fantastique…)

Des marque-pages : Beaucoup de lecteurs apprécient les marque-pages, en plus de faire office d’outil pour lire, il sert aussi de flyers. C’est vraiment une pierre, deux coups. Si vous êtes du genre artistique, vous pouvez aussi vendre des marque-pages à côté, certaines personnes en font collection.

Des badges : Au même titre que les marques-pages, il sert autant de décoration que de promotions. Si votre univers est la fantasy, le fantastique ou la jeunesse, vous êtes sûr que vos badges auront un petit succès. Mais attention, ça demande un certain investissement.

Des bonbons : Beaucoup d’auteurs utilisent la tactique des bonbons. Personnellement, je suis contre. Au bout d’un moment, j’avais peur que les gens recouvrent mes livres de chocolat ou de sucre. En plus, ça n’a pas contribué à attirer beaucoup de monde. À tester tout de même pour vous faire votre propre opinion.

Le panneau Carte-bleu : Si vous avez la possibilité de prendre la carte bleue, il faut absolument l’indiquer sur un panneau. Beaucoup de lecteurs retirent du liquide avant un festival, mais parfois ils achètent trop de livres se retrouvant sans plus aucun billet. Ce serait dommage de rater une vente, car vous n’aviez pas de panneau pour avertir les visiteurs que vous preniez les cartes de crédit.

Les sacs en papier : Offrir un sac en papier lors de l’achat d’un livre est un petit plus lors des salons ou festivals littéraires. Le lecteur n’est pas encombré et en plus on peut glisser un flyer ou une carte de visite dans le sac.

stand_festival_litteraire (6)

La mise en valeur

Parfois, il suffit de quelques affiches ou étiquettes pour mettre en valeur ses ouvrages. D’un seul coup d’œil le lecteur sait si les livres lui plairont ou pas. C’est aussi un bon moyen pour mettre en avant une promotion ou une future sortie.

Les étiquettes de prix : Dans certains cas, il faut afficher les prix. Par exemple lors d’un marché de Noël, mais pendant un festival ou un salon littéraire, il est recommandé de ne pas le faire. Après c’est à vous de voir, certains auteurs mettent le prix d’autres non.

Les étiquettes de promotions : Si vous avez choisi de faire une promotion pour un de vos livres, il est conseillé de mettre une petite étiquette ou une affichette pour interpeller le lecteur. Plus elle est claire et voyante, plus vous aurez de chance d’attirer un éventuel lecteur.

Le portfolio de vos commentaires/chroniques : C’est un petit livret qui répertorie toutes les chroniques et tous les commentaires de vos livres. Les lecteurs aiment bien le feuilleté, en plus vous pouvez appuyer votre discours dessus. Il permet de faire remarquer que votre livre a plu à beaucoup de personnes. Le mieux est de souligner ou mettre en gras les titres des commentaires pour que le lecteur se fasse rapidement une idée du sujet. Ce portfolio est vraiment un plus, il faut absolument en avoir un sur son stand.

Le résumé ou extrait de vos livres : Parfois, il est utile de mettre un extrait ou un résumé de son livre en libre-service. Il permet d’ouvrir la conversation et de défendre son livre. En plus, le lecteur sait à quoi il a à faire, sans lire le portfolio ou la quatrième de couverture. Il garde aussi une trace du livre sur lui. Cette méthode peut être fusionnée avec les flyers ou les marque-pages.

stand_festival_litteraire (5)

Vos vêtements

En plus de décorer votre stand, il faut aussi penser à se mettre en valeur en tant qu’écrivain. Il faut déjà montrer que vous n’êtes pas qu’un simple visiteur, mais bien le créateur du roman. Il y a aussi des petites astuces pour rendre le festival littéraire plus supportable.

Le t-shirt aux couleurs du roman : Si vous le souhaitez, vous pouvez porter un t-shirt aux couleurs de votre roman. En plus, de présenter votre livre, il permet aussi de vous identifier comme un auteur. L’autre avantage, c’est que vous faites votre propre publicité lorsque vous parcourez le salon littéraire.

Un pull : Il est conseillé de prendre un pull pour les festivals. Le matin, il fait souvent froid surtout en hivers. Par contre, il faudra le retirer l’après-midi, car la température aura tendance à monter à cause du nombre de visiteurs.

Des baskets : Personnellement, je conseille vraiment de porter des baskets. Vous pouvez, certes, porter des talons, des bottines, mais, après une journée debout, vous aurez des douleurs au talon. Le mieux est de porter des chaussures confortables, qui ne deviennent pas désagréables après plusieurs heures.

Des vêtements qui suivent la thématique de votre livre : Si votre livre est du genre fantastique, fantasy, science-fiction ou à son propre style vestimentaire, pourquoi ne pas vous habillez ainsi ? Vous serez rapidement remarqué et les visiteurs seront du premier coup d’œil le thème de votre livre. En plus, ça vous permettra de vous amuser et peut être d’entamer une discussion.

stand_festival_litteraire (3)

Conclusion

Vous l’aurez compris, un bon stand, c’est une table qui met en avant vos livres et vous aussi. Il doit attirer l’œil et amener le lecteur à venir vous voir.
Ainsi, un stand doit toujours évoluer. On teste une stratégie, plus on en arrête une autre, il faut hésiter à essayer encore et encore. Si vous sortez un nouveau roman, il faut parfois changer radicalement de thématique. De même, si vous avez vraiment beaucoup d’ouvrages, il ne faut pas avoir peur de prendre plusieurs tables pour avoir un stand plus clair et plus harmonieux.
Toutefois, il ne suffit pas que d’une belle décoration pour vendre ses livres, il faut aussi savoir les mettre en avant et parler avec le potentiel lecteur. Mais ce sujet sera dans un autre article.

stand_festival_litteraire (4)